Comment endormir un chien ?

Pas de cernes le lendemain pour un chien, et pourtant, les insomnies peuvent atteindre aussi les plus solides représentants canins. Gémissements, aboiements ou déplacements dans tout votre logement, les raisons de ses nuits sans ou avec peu de sommeil peuvent être nombreuses. Les causes potentielles sont tout aussi plurielles que les facteurs qui affectent les humains dans ce genre de situation, aussi, voici un état des lieux d'ensemble ainsi que les remèdes possibles pour endormir un chien plus facilement.

Les facteurs empêchant un chien de dormir tranquillement

  • La solitude ;
  • Le trop-plein d'énergie ;
  • Présence de nuisibles ;
  • L'agitation émotionnelle ;
  • Des douleurs physiques.

Il faut d'abord du temps aux chiots pour qu'ils s'accoutument à un rythme précis. Si le chiot est par ailleurs placé dans un endroit loin du maître, ceci peut être une source d'anxiété s'il a en plus récemment été séparé de sa mère. Certains maîtres chiens préconisent de placer une horloge à balancier pour que le bruit imite le bruit des pulsations cardiaques de la mère ainsi qu'une bouteille remplie d'eau chaude dans une couverture afin de simuler une chaleur corporelle qu'il a connu dans son premier panier.

Les maîtres absents pendant la journée sont très attendus de leur chien. Il est donc normal de les voir déborder d'énergie une fois le retour à la maison tant attendu est là. Le besoin de stimulation et d'attention n'ayant pas pû être satisfait pendant une longue absence du maître, en plus de la joie d'être de nouveau en présence d'un être rassurant font en sorte que la dernière chose que le chien souhaite est de s'endormir.

Outre ces premiers cas de figure, il se peut que des nuisibles se soient installés dans le logement et émettent des sons perceptibles uniquement par le chien. Un comportement très alerte, des aboiements et une agitation résultat de la frustration de ne pouvoir atteindre ces intrus nuisent témoignent d'une agitation nuisant à la tranquillité du chien et de son sommeil.

Toujours dans l'émotion, l'arrivée d'invités ou un déménagement sont par exemple des situations pouvant vite devenir très oppressantes pour un chien. De nouvelles odeurs, de nouveaux objets dans le champ de vision et autres informations nouvelles sont des disruptions majeures dans la routine du chien. Effrayé, ou en tout cas peu rassuré, il lui est impossible de se relaxer et s'endormir. Il s'agit du même genre d'insomnie provoquée par le bruit de l'orage ou autres sons agressifs. C'est une réponse naturelle à la situation, car la peur fait produire des hormones responsables de l'instinct de survie mettant l'animal dans un état d'alerte permanent. Ce qui peut aider un chien à trouver le sommeil lors de ce genre de changement inattendus est la satiété ainsi qu'une dépense d'énergie suffisante.

Enfin si aucun changement dans l'environnement direct n'est responsable de l'agitation nocturne du chien, il est du devoir du maître de s'interroger de la bonne santé physique de son compagnon. Si le chien lèche régulièrement certaines parties de son corps, une irritation est peut être la cause, ou une blessure est restée non identifiée. Quels que soient les signes physiques présents, un contrôle complet est à effectuer dans les meilleurs délais par un spécialiste.

Les solutions pour une nuit sans interruption

Si le chien a seulement quelque mois et demande à être sorti car leur corps n'est pas encore en état d'être contrôlé, il faut apprendre à maîtriser les fonctionnements les plus simples rapidement. Ceci fait parti du dressage de base. Les chiens plus âgés peuvent avoir ce problème même si le nécessaire a été tenté. Une consultation médicale permet d'identifier de potentiels dysfonctionnements qu'un traitement peut corriger.

Si un guide pour instaurer un ordre à respecter favorisant le sommeil d'un chien, voici donc ce qu'il est possible de mettre en place :

  • Vérifier qu'aucun changement n'est survenu dans l'environnement du chien ;
  • Préparer un panier confortable, en suivant les conseils évoqués plus haut pour les jeunes chiots ;
  • Instaurer une heure régulière et fixe pour le repas et l'endormissement ;
  • S'assurer que le chien s'est dépensé avec quelques exercices ;
  • Respecter l'heure du repas avec des intervalles réguliers ;
  • Vérifier que le chien fait ses besoins au bon moment.

D'une manière générale, quand le chien rejoint son panier, toute forme de communication doit cesser, sinon le chien sera persuadé qu'au moindre bruit le maître accourt pour jouer ou calmer un autre besoin. Ce genre de routine, comme tout dressage, peut prendre du temps mais les résultats s'avèrent gratifiants pour le chien comme le maître.