Comment mesurer un chien ?

Les humains varient en taille et physique. La nature n’a pas décidé qu’il en serait autrement pour les chiens. Même au sein de chaque race, des différences de tailles existent en fonction du développement et des habitudes de chaque animal, pour ajuster un harnais, participer à une compétition ou procurer à votre chien de quoi lui permettre de mieux résister aux basses températures, il est important de savoir le mesurer. Les lignes qui vont suivre se veulent informatives en termes d'education canine, apportant en plus un complément pour vous permettre de peser correctement votre chien.

Les mesures classiques

La ligne dorsale est une première mesure importante. Elle se mesure le long de la colonne vertébrale jusqu’à la jointure des épaules. Il faut partir de là où le cou rejoint le reste du corps jusqu’à l’endroit où la queue rejoint le reste du corps. Pour prendre correctement cette mesure, votre chien doit se tenir fermement au sol sur ses quatre pattes, avant que vous ne placiez les instruments de mesure sans le surprendre pour qu’il reste tranquille.

Le torse est mesuré autour de la plus grande partie de la cage thoracique de votre chien, en faisant le tour et passant derrière les pattes avant. Avec cette mesure, prenez soin de ne pas trop serrer les graduations, placez au besoin votre main contre votre chien pour laisser un peu de marge dans vos calculs.

Le cou où le collier doit naturellement venir se placer est à mesurer en partant du haut du torse jusque derrière les omoplates. Tout comme avec les mesures du torse, il ne faut pas trop serrer les prises. Vous pouvez placer un doigt ou votre main à plat pour être sûr de ne pas noter des mesures qui risquent de serrer votre chien dans son futur collier ou accessoire à cet endroit.

La mesure en hauteur globale est prise à partir du garrot jusqu’au sol.

Les précautions à prendre lors des mesures de votre chien

L’instrument de mesure doit être flexible pour épouser les courbes de votre chien. Si vous n’avez pas d’outils appropriés, un ruban peut faire l’affaire, du moment que vous pouvez reporter les mesures sur une règle. Lors de la séance de mesure, placez votre chien sur une surface stable, cela va de soit, et pour les chiots débordant d’énergie, vous pouvez les placer sur une table : votre dos et votre patience apprécierons. Noter les mesures sur un papier vous permet de ne pas avoir à répéter l’opération, sauf si votre chien est en pleine croissance. De la même manière, vous n’êtes pas obligé de faire cela seul, une assistance peut être utile, surtout si votre chien est anxieux ou agité à la vue des instruments ou face aux manipulations que vous devez faire.

Il a été conseillé de prendre des mesures parfois plus larges, gardez-vous de prendre ceci au pied de la lettre et noter des gradations trop différentes par rapport aux tailles réelles. Si au moment de décider certaines tailles pour un accessoire votre chien est entre deux mesures, préférez la plus grande des deux. Enfin, lorsque tout ceci est fini, n’oubliez pas de féliciter votre chien à votre manière pour lui montrer qu’il s’est bien comporté.

Comment peser votre chien

Pour un état des lieux complets, voici un dernier conseil pour peser correctement votre chien. C’est assez simple, vous devez, en utilisant une balance classique qui pèse tout humain normalement constitué, faire en sorte que votre chien soit placé dessus avec ses quatre pattes bien posées. Si votre chien est trop large, ou trop agité pour tenir en place sur la balance, vous pouvez éventuellement monter avec lui, et soustraire votre poids au résultat donné.