Comment convaincre ses parents d'avoir un chien

Votre educateur canin à Lyon vous conseille de passer aux choses sérieuses et (re)découvrez pourquoi et comment vous y prendre pour que tout adulte devienne convaincu que vous procurer le chien que vous voulez est la meilleure chose à faire après avoir scrupuleusement

Les responsabilités et frais qui accompagnent un chien

Au delà des nécessités qui sont déjà dans votre maison pour accompagner les besoins d’un chien, ce ne sont pas les jouets, la couverture, la niche ou l’attention dont vous devez vous préoccuper le plus en premier, mais bien les soins de vétérinaire et la nourriture. Les parents y pensent aussi, avant de penser aux promenades et peut être juste après avoir caressé l’idée de devoir faire face à un chiot ayant une absence de contrôle sur sa vessie la nuit.

Un chien “donné” ou trouvé dans un foyer n’est jamais gratuit. Même s’il vous est donné par charité, il faut au moins lui faire passer une visite de contrôle au vétérinaire pour vérifier que tout va bien avant qu’il ne franchisse le seuil de votre maison. Ceci, accompagné de soins qui le suivront tout au long de sa vie, qu’il soit en bonne ou mauvaise santé.

A la mention des coûts associé à la nourriture, si vous vous pensez assez malin pour pouvoir faire des économies à ce niveau, ce sera à coup sûr au détriment de votre chien. En achetant la nourriture la plus abordable du premier prix, certains besoins peuvent ne pas trouver de réponse approprié avec au fil du temps une détérioration de la santé de votre compagnon. Le vétérinaire est alors à contacter, et vous connaissez la suite. De la même manière, il suffit que vous tentiez de rationner les portions, le contenant pour la nourriture perdra de sa fraîcheur et votre chien a plus de chances de tomber malade. Un cercle vicieux dans lequel aucun maître aimant et responsable ne souhaite mettre les pieds, en somme.

Jeune apprenti maître chien, sachez encore une fois qu’il n’y a que 24 heures dans une journée, ni plus ni moins. Les vacances scolaires sont longues et nombreuses, mais qui peut aller promener votre canidé quand vous ne pouvez le faire, même pendant la récré? Il faut être sûr que le chien ne sera pas un poids pour la famille, et pour ca, passons à l’étape où les choses intéressantes commencent.

Convaincre un grand, l’aventure qui prend du temps

Même si les yeux doux marchent du premier coup, ce n’est sûrement pas cela qui fera oublier toutes les contraintes que représentent un chien dans une maison. Il est temps de convaincre n’importe qui que vous serez le meilleur maître du monde, et qu’avoir un chien chez vous sera un plaisir partagé par vos parents et le reste de la maison.

Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités. Quelle que soit la taille de votre futur chien, commencez par vous occuper des responsabilités. Montrez à vos parents que vous participez activement aux tâches domestiques, faites vos devoirs comme il faut et seul(e), gardant même du temps libre pour faire ce que vous souhaitez. C’est déjà un très bon premier pas pour éviter de leur faire regretter l’arrivée d’un chien, ou leur faire dire “oui” bien plus facilement.

Si un peu d’argent de poche est déjà là, continuez et essayez de petit à petit faire de petits travaux pour rendre service et gagner au fil du temps de quoi acheter vous-même votre chiot et répondre à ses besoins avec vos propres moyens. Après tout, le chien sera dans la maison de vos parents, ils paient les factures et si vous montrez qu’ils n’auront pas à se soucier de dépenses supplémentaires, ils accepterons volontiers (ou peut être?) de participer, sinon d’accueillir un compagnon de plus dans la maison.

Faites des recherches sur les différentes races de chien. Vous saurez si le chien que vous voulez correspond aux habitudes. Si vous voulez un Husky mais que votre maman semble avoir peur, ou si un Border Colly demande trop d’attention pour que vous puissiez le sortir aussi souvent qu’il le demande, cherchez encore jusqu’à trouver la bonne race pour vos habitudes et caractères à tous.

Avec un peu d’imagination, vous pouvez expliquer à vos parents comment vous imaginez prendre soin du chien quand vous serez au lycée, à l’université ou ailleurs. La vie d’un chien ne se limite pas à votre période scolaire, s’il doit être accepté ou emmené ailleurs, vous devez savoir comment votre chien sera géré à l’avenir, encore une fois, sans trop en demander à vos parents. Tout au long de ce périple pour avoir un chien, restez toujours honnête entre vos envies, les moyens que vous mettez en place pour prendre soin du futur chien et les responsabilités qui seront gérées pendant plusieurs années. Vos parents seront déjà plus rassurés si vous restez fidèle à de modestes objectifs que si vous promettez plus de choses que vous ne pourrez réaliser. Et votre chien aussi.