betises chien

Le chien face à ses bêtises

L’arrivée d’un chiot est une joie dans une famille. On le trouve tellement mignon qu’on lui passerait tout. Cependant, ce n’est pas la solution.

Les chiens font des bêtises et ceux, pour plusieurs raisons, à savoir, le stress, l’ennui, l’anxiété de la séparation pendant la journée, un changement dans les habitudes de vies du chien, une stimulation quelconque, de la peur, un regain d’énergie, une envie de mordiller… Beaucoup de raison qui pousse le chien ou le chiot, à se manifester par des bêtises. Toutefois, il faut réagir à cette situation afin de ne pas laisser s’installer ce comportement indésirable et cela passe par l’éducation par l’ordre ou la punition.

Pourquoi faut-il punir son chien ?

Les chiens ont certains comportements naturels qu’il peut être compliqués pour un maître de comprendre. Par exemple quand le chien fait des trous dans le jardin, il est content et joyeux. Ce que vous prenez pour une bêtise, l’animal n’en a pas conscience. Il faut donc lui faire comprendre et lui apprendre ce qu’il peut faire et ce qu’il ne doit pas faire, et cela passera par la punition. Cela fait partie intégrante des programmes d’éducation canine.

Une punition doit toutefois rester exceptionnelle afin que la relation du maître avec son chien ne se dégrade pas. La première raison de punir son chien est de chasser définitivement un comportement gênant.

La seconde raison de punir son chien, est également pour qu’il ne fasse pas une bêtise en compagnie de telle ou telle personne. Par exemple l’empêcher d’aboyer ou de montrer les dents au facteur.

Enfin, la punition sert à faire comprendre au chien ou au chiot, que les agissements accordés par son maître, sont confirmés uniquement dans certaines circonstances.

Comment mettre en place une punition pour un chien ?

Lorsqu’un chien ou un chiot fait une bêtise, c’est immédiatement après celle-ci qu’il faut punir l’animal. La punition doit être courte, cohérente, mais doit rester exceptionnelle. C’est en comprenant les comportements de votre chien, que les problèmes seront plus simples à gérer, et les punitions également bien plus efficaces. Il ne faut jamais user de violence lorsque l’on punit un chien, ne pas lui faire peur. Un mot d’ordre, comme « non » d’un ton vigoureux, suffira.

Une autre pratique consiste à ignorer le chien lorsqu’il veut attirer votre attention en faisant une bêtise. Cela lui fera comprendre qu’il a un mauvais comportement.

Aussi, si le chien est de nature fougueuse, voire s’il est hyperactif, il sera possible de le punir en l’isolant dans une pièce, pendant quelques minutes. Le temps de cet isolement, calmera le chien.

Enfin, quand le chien désobéit à un ordre, utiliser un objet bruyant afin de ne pas lui faire peur, mais de surprendre l’animal. Le bruit l’interpellera aussitôt et il deviendra attentif à la demande du maître.

En d’autres termes, il faut respecter ses quartes règles pour réussir l’éducation de son chien :

  • La répétition, en faisant preuve de patience avec son chien en lui répétant les choses, avec tact et bienveillance.
  • Punir dès que la bêtise est commise par le chien.
  • Faire preuve de cohésion. La famille doit adopter le même comportement du maître avec le chien.
  • Choisir une punition adaptée à son chien, car un chien ne réagira pas de la même façon qu’un autre, face à une punition.

Toutefois, il faut aussi reconnaître les bonnes conduites et savoir le récompenser les chiens quand ils ont bien agi.

Comment savoir si le chien a compris l’ordre donné ou sa punition ?

L’intensité de l’ordre ou de la punition doit être dosée et doit être adaptée à la bêtise. Le chien ayant une mémoire associative, cela signifie qu’il associe bien la punition ou l’ordre donné à ce qu’il a fait.

Pour savoir si le chien a assimilé l’ordre ou sa punition, il faudra observer un changement de comportement du chien, qui devra avoir une attitude d’apaisement. À ce moment-là, la punition peut être levée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.